Le service américain de streaming Netflix n'a pas l'intention d'avertir les spectateurs que sa série à succès "The Crown", consacrée à la famille royale britannique, est une oeuvre de fiction. Le ministère britannique de la Culture a pourtant demandé à l'entreprise d'associer un avertissement en ce sens à chaque épisode pour expliquer que l'intrigue est romancée."Nous avons toujours présenté "The Crown" comme un drame et nous sommes pleinement confiants que nos abonnés comprennent qu'il s'agit d'une oeuvre de fiction basée sur des évènements historiques", a réagi Netflix dimanche dans la presse britannique. "C'est pourquoi nous n'avons pas l'intention - et ne jugeons pas nécessaire - d'ajouter un avertissement". Le ministre britannique de la Culture, Oliver Dowden, a affirmé que Netflix devrait clairement indiquer que sa série à succès "The Crown", consacrée à la famille royale, est une fiction, sans quoi le public risque de se méprendre. "C'est une magnifique oeuvre de fiction, mais comme d'autres productions TV, Netflix devrait être très clair dès le début que ce n'est que ça", a déclaré Oliver Dowden au journal "Mail on Sunday". "Sans cela, je crains qu'une génération de téléspectateurs qui n'ont pas connu ces événements prennent la fiction pour la réalité". La quatrième saison de la série, disponible depuis deux semaines, retrace notamment la rencontre et le mariage entre le prince Charles et Lady Di. L'héritier de la couronne y apparaît en époux froid et infidèle, un portrait tempéré récemment par la spécialiste de la royauté Penny Junor, qui a écrit une biographie du prince Charles. Celui-ci "a probablement été parfois un peu insensible mais je ne crois pas qu'il ait jamais été arrogant ou indifférent, je crois qu'il a vraiment essayé que son mariage marche", avait-elle déclaré à l'AFP. Les déclarations du ministre de la Culture font écho à de récentes déclarations du frère de Lady Di, Charles Spencer, plaidant pour un avertissement au début de chaque épisode. (Belga)