En moins de trois ans, pas moins de neufs labos fabriquant de la métamphétamine ont été démantelés en Belgique, selon des chiffres du magazine Knack et Le Soir, provenant de plusieurs parquets et de la police fédérale.La drogue, connue sous le nom de crystal meth, a un effet euphorisant, mais est également très destructrice et très addictive. En Europe, les labos de crystal meth sont un phénomène relativement nouveau. Le premier laboratoire de ce type a été démantelé aux Pays-Bas en 2015. Le premier labo belge a été découvert en mars 2018, à Vorselaar. Un autre laboratoire à Wuustwezel a été démantelé en juin 2019; trois Mexicains y ont également été arrêtés. Dans la province du Limbourg, les enquêteurs ont découvert des laboratoires de méthamphétamine à Peer, Hasselt, Bilzen, Bourg-Léopold et Maasmechelen. Mais le phénomène ne se limite plus à la région frontalière, selon Knack. Des laboratoires ont également été découverts cette année à Lendelende dans la province de Flandre occidentale et à Huy dans la province de Liège. La crystal meth produite en Belgique et aux Pays-Bas est principalement destinée à l'exportation vers des pays asiatiques comme le Japon ou l'Australie, selon Europol. (Belga)