Les Nations unies ont annoncé samedi que deux civils, dont un enfant de cinq ans, avaient été tués dans des tirs visant un hélicoptère de son service aérien d'aide humanitaire, dans le nord-est du Nigeria.Des combattants islamistes ont attaqué jeudi la ville de Damasak, dans l'Etat de Borno, épicentre de l'insurrection de Boko Haram et du groupe Etat Islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap). Le coordinateur humanitaire des Nations unies au Nigeria, Edward Kallon, a fait état d'un bilan de deux morts, dont un enfant de cinq ans, et de plusieurs blessés. "Un hélicoptère du service aérien d'aide humanitaire des Nations unies (UNHAS) a été atteint par des tirs au cours de l'attaque. Aucun travailleur humanitaire ne se trouvait à bord au moment de l'attaque et tous les membres de l'équipage sont sains et saufs", a-t-il expliqué dans un communiqué. L'hélicoptère a été atteint alors qu'il approchait de Damasak, et le pilote est parvenu à faire demi-tour jusqu'à Maiduguri, la capitale régionale, à 150 km de là, selon un document de l'ONU que l'AFP a pu consulter. Les Nations unies ont suspendu leurs vols dans la zone pour une semaine, le temps d'évaluer les conditions de sécurité. (Belga)