"Jusqu'à présent, je n'ai pas encore entendu de renoncement formel de la part d'Alain Maron. Est-ce qu'il persiste dans sa volonté d'acquisition de terres agricoles dans le Brabant wallon ou est-ce qu'il y renonce? Des éclaircissements s'imposent", a déclaré le ministre wallon de l'Agriculture, Willy Borsus, interrogé mardi en commission du parlement régional.Lundi passé, le ministre bruxellois de l'Environnement Alain Maron (Ecolo) avait suscité des remous en déclarant, sur LN24, que la Région bruxelloise entendait acheter des terres agricoles dans les Brabants flamand et wallon afin de nourrir une partie de sa population. Dans la foulée, Willy Borsus (MR) avait fait part de sa stupéfaction et rappelé le coût élevé de la terre en Wallonie. "Qu'une Région vienne annoncer une politique d'achat agricole va augmenter cette pression au détriment des éleveurs, des cultivateurs et des maraichers", avait-il pointé. Deux jours plus tard, Alain Maron avait fini par s'excuser, reconnaissant avoir "sous-estimé la sensibilité du sujet". Depuis, "j'ai discuté avec Alain Maron et je lui ai rappelé nos limites: il ne faut pas concurrencer avec des deniers publics ce qui existe par ailleurs et il convient que Bruxelles renonce clairement à ce projet", a affirmé ce mardi Willy Borsus. "Je suis bien entendu disponible pour discuter du reste", et notamment des ceintures alimentaires. "Mais nous attendons une double confirmation sur les limites que nous avons posées", a conclu le ministre wallon. (Belga)