Roberto Martinez a prolongé mercredi son contrat en tant que sélectionneur des Diables Rouges jusqu'au Mondial 2022. Un accord qui ravit Peter Bossaert, CEO de l'Union belge de football (RBFA). "Nous n'avons jamais exploré d'autres pistes car nous savions que nous allions arriver à un accord", a-t-il assuré lors de la conférence de presse organisée en vidéo par la RBFA mercredi. "Nous sommes fiers et heureux de poursuivre l'aventure avec Roberto qui est un grand entraîneur et un gentleman. Nous voulons travailler avec lui pour préparer les futures générations", a ajouté Peter Bossaert qui a souligné la rapidité des négociations. "La crise actuelle n'a pas eu d'influence sur les négociations. Nous savions que nous allions rapidement trouver un accord et nous n'avons d'ailleurs pas exploré d'autres pistes." Un sentiment partagé par Mehdi Bayat, le président de l'URBSFA. "Roberto Martinez continue de faire l'unanimité et il y a une réelle envie de continuer à travailler avec lui. Nous avons passé de nombreuses étapes avec lui et nous sommes ambitieux pour l'Euro et le Mondial où nous espérons faire mieux que la dernière fois. Je lui souhaite de nous mener vers les plus hautes marches du football mondial", a réagi Mehdi Bayat. Le Catalan occupera également la fonction de directeur technique, fonction qu'il assurait 'ad interim' depuis le départ de Chris Van Puyvelde en septembre 2018. "Nous avions d'autres candidats mais nous avons choisi Roberto car il est très impliqué dans l'avenir du football belge avec le développement des générations futures", a ajouté Peter Bossaert. "C'est important pour nous car nous voulons rester dans le top mondial pour les dix prochaines années". "Nous allons également nous mettre à la recherche d'un assistant directeur technique. Nous cherchons quelqu'un de jeune, que Roberto peut prendre sous son aile et qui pourra sa place sur le long terme." (Belga)