Valeur sûre de l'équipe nationale, avec 23 buts pour 56 apparitions chez les Red Flames depuis ses débuts en 2014, Tine De Caigny a préfacé le duel de mardi contre la Suisse, décisif pour la qualification directe pour l'Euro 2022 en Angleterre. "Nous voulons jouer plus haut que lors du match aller pour leur mettre davantage de pression", a expliqué la milieu de terrain de 23 ans samedi au Centre national du football de Tubize.L'équipe nationale belge féminine de football est assurée de terminer à une des deux premières places du groupe H, et donc de disputer au moins les barrages pour le rendez-vous anglais. Les joueuses ne pensent à rien d'autre qu'à la victoire avant cette revanche contre les Suissesses, qui s'étaient imposées 2-1 fin septembre et qui occupent la tête du groupe avec un point de plus que les Belges. Lors du match aller, la Suisse avait rapidement trouvé l'ouverture, obligeant l'équipe d'Ives Serneels à courir derrière le score. "Nous avons trop peu eu le ballon lors de cette première mi-temps en Suisse. Nous avons un plan, celui de jouer plus haut. Nous allons essayer de leur mettre davantage de pression. Si nous ne rentrons pas bien dans notre match, il faudra trouver une solution rapidement, ne pas attendre comme lors de l'aller", a ajouté Tine De Caigny, auteur d'un triplé lors de la démonstration en Lituanie (0-9) fin octobre. "Nous devons gagner. Tout le monde connait l'importance de ce match et le groupe a travaillé très fort depuis deux mois, en club ou en sélection", a assuré la joueuse du RSC Anderlecht. "Évoluer à domicile peut constituer un avantage, même sans fans. Nous sommes habituées maintenant, cela fait quelques mois que nous jouons à huis clos. C'est évidemment dommage, on aurait préféré avoir nos supporters au stade." (Belga)