Selon la dernière convention 2020-2021 conclue entre les kinésithérapeutes et les organismes assureurs, à partir du 1er avril, le remboursement de toutes les prestations par l'assurance soins de santé est diminué de 25% pour les kinés non conventionnés, pour toute la durée de la convention. Au total, 84,5% des kinésithérapeutes ont adhéré à cette convention, indique l'Inami. Le ticket modérateur (part personnelle du patient) sera dont plus élevé chez les kinés qui n'auront pas adhéré à la convention, en plus des suppléments éventuels appliqués par ceux-ci. Cependant, "pour les soins dispensés à des bénéficiaires de l'intervention majorée, cette réduction du remboursement n'est pas appliquée et les kinésithérapeutes non conventionnés sont tenus de respecter les honoraires prévus dans la convention", précise l'Inami. (Belga)