Le prêt "Coup de pouce" de la Région wallonne, qui permet aux particuliers de prêter de l'argent aux entreprises et aux indépendants pour financer leurs activités, bénéficiera d'une formule adaptée à partir du 1er janvier. Il prévoit désormais un plafond de 250.000 euros par emprunteur et de 125.000 euros par prêteur (contre respectivement 100.000 et 50.000 auparavant).En échange de ce prêt, les particuliers obtiennent un avantage fiscal prenant la forme d'un crédit d'impôt annuel de 4% pendant les quatre premières années, puis de 2,5% sur les éventuelles années suivantes. Le dispositif du nouveau prêt prévoit également une durée allongée, qui pourra être de 4, 6, 8 ou 10 ans. Les parties peuvent soit rembourser la totalité du capital en une seule fois à l'issue de la durée du crédit, soit faire le choix d'un prêt amortissable présentant (au choix) des remboursements trimestriels, semestriels ou annuels du capital sur la durée prévue. La nouvelle formule introduit par ailleurs la possibilité d'un remboursement anticipé des fonds prêtés. La formule initiale du prêt avait déjà rencontré "un vrai succès" avec, depuis le lancement de la mesure en septembre 2016 et jusqu'au 30 septembre 2020, 936 prêts enregistrés pour un montant global de 17.197.564 euros, avait indiqué le ministre wallon de l'Économie Willy Borsus (MR) lors du vote du texte. Parallèlement, le gouvernement wallon a aussi décidé de permettre l'octroi sous conditions, par la Sowalfin, d'un prêt subordonné à côté d'un prêt "Coup de Pouce" de montant et durée identiques, avec un minimum de 50.000 euros et un maximum de 250.000 euros. Le dispositif du nouveau prêt "Coup de Pouce" s'étendra jusque fin 2022, tous les dossiers devant être introduits avant cette date. (Belga)