Les tarifs sociaux de l'énergie augmenteront à nouveau le 1er octobre, après la forte baisse du trimestre précédent. Celui de l'électricité augmentera d'environ 2,5% à partir du mois prochain (monohoraires et bihoraires) et le gaz naturel sera même 15% plus cher, détaille la Creg, l'organisme de surveillance de l'énergie, qui en fixe les montants.Les tarifs sociaux sont les plus bas du marché. Ils sont accordés aux personnes ou familles qui bénéficient de certaines allocations, comme les personnes handicapées ou celles ayant un revenu d'intégration. Plusieurs dizaines de milliers de familles sont concernées. Environ un dixième des ménages bénéficient ainsi d'un tarif social. La Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) fixe ces tarifs sur une base trimestrielle, alors qu'elle le faisait auparavant tous les six mois. Les fluctuations des prix sont, grâce à cela, surveillées plus rapidement. En juillet, les tarifs sociaux de l'énergie avaient encore fortement baissé: l'électricité était devenue 12% moins chère en moyenne et le gaz naturel jusqu'à 39%. Que les prix repartent à la hausse n'est cependant pas une surprise car le prix du marché augmente également. Les augmentations de prix des tarifs sociaux sont toutefois plafonnées. Pour le gaz naturel, le plafond trimestriel a d'ailleurs été atteint avec une augmentation de 15%. (Belga)