Payer tout son caddie avec des chèques-repas ne sera plus possible. Certains supermarchés ne faisaient jusqu'ici pas la différence entre les denrées et les produits non-alimentaires, mais ce sera le cas à partir du 1er septembre.Le groupe Colruyt a notamment annoncé que tous ses supermarchés (Colruyt, Okay, Spar et Bio-Planet) distingueront bien les deux types à partir du 1er septembre. Le processus de distinction sera désormais automatisé. D'autres chaînes de supermarchés ne faisaient pas non plus la séparation. Delhaize a également indiqué qu'au 1er septembre, les chèques-repas n'allaient plus être acceptés pour les produits non-alimentaires. (Belga)