Les métiers de contact non médicaux, parmi lesquels les salons de coiffure qui avaient rouvert il y a six semaines, doivent à nouveau fermer, a décidé mercredi le Comité de concertation.Outre les coiffeurs, les professions concernées sont entre autres les salons de beauté, les salons de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de massage ou encore les salons de tatouage et de piercing. Une autre mesure importe concerne le télétravail, avec une annonce de contrôles renforcés du respect de l'obligation. Les employeurs doivent tenir un registre précisant les personnes présentes sur le lieu de travail et à quel moment. Les administrations publiques sont également tenues de respecter les obligations de télétravail. La menace de fermeture en cas de non-respect a clairement été agitée par le gouvernement. Les voyages non essentiels restent interdits pendant les vacances de Pâques. Les contrôles aux frontières seront sensiblement renforcés, assure le Premier ministre Alexander De Croo. Enfin, le nombre maximal de participants pour les manifestations statiques sur la voie publique est limité à 50. (Belga)