Les ministres des gouvernements fédéral et régionaux sont arrivés au Lambermont, à Bruxelles, mercredi à 08h00 pour une réunion de coordination. Les différents niveaux de pouvoir doivent s'accorder sur les mesures à prendre pour faire face à la propagation du coronavirus en Belgique. À son arrivée, le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) a rappelé l'importance de cette réunion. "Tout le monde travaille de concert pour essayer de trouver une solution. Nous devons éviter la propagation de l'épidémie. Cette réunion vise à atteindre une coordination générale pour l'ensemble du pays afin d'imposer les mêmes mesures partout. Pour l'instant, il s'agit essentiellement de mesures de prudence." Le ministre wallon de l'Économie, Willy Borsus (MR), a quant à lui insisté sur les conséquences économiques. "Nous allons voir comment répondre aux difficultés des différents secteurs, particulièrement ceux du tourisme, des transports et de l'horeca. Nous ne connaissons pas l'ampleur de la crise et il est difficile de chiffrer l'impact pour le moment." Le ministre fédéral des Indépendants et des PME, Denis Ducarme (MR), arrivé quelques minutes plus tard, a abondé dans ce sens. "Il y aura un impact sur l'économie belge et mondiale. Nous avons déjà mis une task force en place début février pour permettre aux entreprises en difficulté un chômage temporaire et j'espère que nous pourrons finaliser des mesures cette semaine." La ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS), a pour sa part réaffirmé son souhait de trouver une solution à la problématique d'approvisionnement des masques "même si le problème est mondial", alors qu'elle a rencontré différents acteurs du secteur médical ces derniers jours. (Belga)