Le nombre de plaintes au service de médiation de l'aéroport national a piqué du nez en 2019, reculant de 56% pour passer de 94.374 en 2018 à 41.575 l'an passé, rapporte samedi Sudpresse.Pour le directeur du service, Philippe Touwaide, il y a une forme de découragement des riverains. "La forte diminution des plaintes pourrait être due à la lassitude des gens car on n'a rien fait depuis 2014. Aucune amélioration de la situation n'a été opérée depuis plus de 5 ans. Résultat, les riverains sont démotivés et, ne voyant rien avancer, ils estiment que cela ne sert plus à rien de se plaindre." A ses yeux, le choix des pistes y est pour beaucoup. "Plus on utilise les pistes habituelles (25 gauche et surtout 25 droite), moins on reçoit de plaintes. L'utilisation de pistes alternatives est souvent sujette à réclamations, interrogations et contestation." Selon le rapport annuel du médiateur, les deux pistes 25 ont été utilisées à 83% en 2019 contre 77% l'année précédente. Et les atterrissages sur la piste 01, très gênants pour les riverains de Woluwe-St-Pierre et Wezembeek-Oppem notamment, ont diminué de moitié l'an passé (passant de 13,84 à 6,98%). (Belga)