Octobre 2020 a été le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré en Europe, selon le rapport mensuel du service européen Copernicus sur le changement climatique publié jeudi. La banquise arctique a en outre atteint sa plus faible étendue à cette époque de l'année depuis 1979. À l'échelle mondiale, octobre 2020 a été le troisième mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré mais il ne différait que marginalement des quatrième, cinquième et sixième mois d'octobre les plus chauds. Les six mois d'octobre les plus chauds se sont produits au cours des six dernières années. Les températures se situaient ainsi bien au-dessus de la moyenne enregistré durant la période 1981-2010 dans l'Arctique ainsi qu'au dessus du Plateau tibétain. Il a fait par contre plus frais que la moyenne au dessus du Pacifique-Est, sur une grande partie de l'Amérique du Nord et autour de la partie nord du Plateau tibétain. La banquise arctique a par ailleurs connu au mois d'octobre sa plus faible étendue moyenne depuis le début des mesures satellitaires en 1979. Octobre est également le quatrième mois d'affilée avec des conditions dépourvues de glace ou presque le long de la route maritime du nord. L'Antarctique, en revanche, a connu un deuxième mois avec des quantités de glace de mer supérieures à la moyenne, après 48 mois consécutifs avec des valeurs inférieures à la moyenne. (Belga)