Sébastien Ogier a décroché dimanche à Monza son septième titre de champion du monde des rallyes. "Je suis très heureux mais je ne saute pas en l'air, car il y a beaucoup de gens qui souffrent cette année, donc je veux rester décent", a commenté le Français à l'arrivée.Ogier a remporté le titre grâce à son succès au Rallye de Monza, le dernier rendez-vous de la saison. "Je suis très heureux. C'était un week-end difficile et cette dernière spéciale n'était pas vraiment agréable", a expliqué le pilote Toyota. La voie vers le titre était ouverte pour Ogier depuis l'abandon, samedi, de son équipier britannique Elfyn Evans, leader du championnat à l'entame de cette dernière manche. "Je suis désolé pour Elfyn. Nous avons pris beaucoup de plaisir à nous battre l'un contre l'autre cette saison et je suis sûr qu'il en sera de même l'an prochain." "Je pense que nous avons fait un bon travail cette saison", a poursuivi Ogier. "La voiture était tout le temps fantastique et c'était un plaisir de conduire cette Yaris." Ogier, qui vient de prolonger avec Toyota, se dit "impatient" en vue de la saison prochaine. Ogier a remporté six titres de rang entre 2013 et 2018, les quatre premiers avec Volkswagen et les deux suivants au volant d'une Ford de l'écurie privée M-Sport. L'Estonien Ott Tänak avait interrompu sa série l'an passé. Son titre avec Toyota vaut au Français d'être champion avec trois constructeurs différents. Une performance réalisée jusqu'ici uniquement par le Finlandais Juha Kankkunen (en 1986 avec Peugeot, en 1987 et 1991 avec Lancia et en 1993 avec Toyota). (Belga)