Alors que l'on célèbre la fête de la Dynastie de la Communauté germanophone, le 15 novembre, les festivités ont été annulées à cause de la pandémie de Covid-19. Cent ans après que la Société de Nations, ancêtre des Nations Unies, a reconnu, le 20 septembre 1920, la souveraineté du royaume de Belgique sur les cantons, le ministre-président germanophone Oliver Paasch s'est donc adressé à la population dans un message vidéo. Dans son allocution de 12 minutes, où il s'exprime en allemand, français, néerlandais et anglais, le chef du gouvernement est revenu sur les chiffres de la pandémie, qui frappe particulièrement la Belgique, et la solidarité européenne qui a permis de sauver des vies. Il a ainsi remercié l'Allemagne qui a accueilli des patients belges, permettant d'éviter la saturation des hôpitaux. Le ministre-président a aussi abordé la fermeture des frontières lors du premier confinement. Il a ainsi plaidé pour que cela ne se reproduise jamais. Dans ce cadre, il a souligné le rôle joué par la Communauté germanophone et l'importance des amitiés entre pays et régions voisines. Oliver Paasch est ensuite revenu sur les aides accordées et par les décisions prises par le gouvernement pour soutenir les citoyens touchés par la crise. Le ministre-président a conclu son allocution en faisant la promotion de la Communauté germanophone, que beaucoup de touristes ont d'ailleurs eu l'occasion de (re)découvrir lors du confinement. (Belga)