Le sommet virtuel de chefs d'Etat et de gouvernement organisé le 21 septembre pour marquer le 75e anniversaire de l'ONU et qui avait dû être interrompu par manque de temps reprendra le 26 octobre, ont annoncé mercredi les Nations unies."Il y a actuellement 59 représentants d'Etats sur la liste des intervenants" pour cette journée du 26 octobre et les entités ayant le statut d'observateur "pourront aussi s'inscrire", a précisé lors d'un point-presse le porte-parole de l'Assemblée générale de l'ONU, Brenden Varma. Pour ce sommet virtuel destiné à marquer la signature de la Charte de l'ONU à San Francisco le 26 juin 1945 et son entrée en vigueur après ratification le 24 octobre 1945, l'ONU avait demandé aux dirigeants de la planète de se limiter à une vidéo de leur discours n'excédant pas trois minutes. Le 21 septembre, de nombreux dirigeants avaient dépassé cette limite, provoquant une interruption du sommet dans la soirée alors qu'il était prévu sur une seule journée. Parmi les dirigeants n'ayant pas pu prendre la parole figuraient entre autres ceux du Brésil, de l'Iran ou du Royaume-Uni. Interrogé pour savoir si les vidéos reçues pour le 21 septembre seraient les mêmes qui seront utilisées le 26 octobre, soit près d'un mois plus tard, Brenden Varma a répondu que sur les 59 interventions attendues, l'ONU ne disposait pas de 12 vidéos. Certains de ces 12 discours encore attendus pourraient être prononcés par un diplomate du pays en question dans l'amphithéâtre de l'Assemblée générale, a-t-il précisé. (Belga)