Il faut aux pompiers en moyenne 11 minutes 25 secondes pour arriver sur les lieux d'un incendie après la réception de l'alerte, selon la moyenne nationale évoquée dans La Dernière Heure mardi, sur base du rapport 2019 de la Direction générale de la sécurité civile. Les incendies ne représentent toutefois que la deuxième cause principale des interventions des pompiers.Cette moyenne comprend 4 minutes 26 secondes avant le départ du premier véhicule et 6 minutes 59 secondes pour le temps de parcours. Les services ruraux, couvrant une superficie plus grande et devant plus souvent emprunter des routes de campagne, présentent un temps moyen d'intervention plus long. C'est le cas par exemple en province du Luxembourg (16 minutes) ou dans la zone de Dinant-Philippeville (16 minutes 49 secondes). A contrario, à Bruxelles, le temps moyen n'est que de 8 minutes 26 secondes. Sur un an, 231.571 interventions ont été réalisées par les pompiers. Ce sont les interventions "sauvetages et techniques" qui représentent la plus grande partie de leur travail en Belgique, soit 58,32 %. Il s'agit d'interventions relatives au sauvetage de personnes coincées, en danger particulier mais aussi à la prise en charge d'animaux dangereux, au dégagement de la voie publique, aux dégâts de tempêtes ou aux inondations. Les incendies représentent la deuxième cause principale des interventions avec un total de 34.712 : ils mobilisent deux fois plus de personnel. Le reste concerne les déplacements alors qu'une fois arrivés sur place les pompiers constatent qu'une intervention ne se justifie pas. (Belga)