Seize personnes ont été tuées à Kampala en deux jours de heurts déclenchés par une énième arrestation du candidat à la présidentielle de janvier 2021, le populaire chanteur Bobi Wine, a annoncé jeudi soir la police de la capitale ougandaise."Le bilan est désormais de 16 morts et 45 blessés, certains grièvement", a déclaré le chef de la police de la métropole de Kampala, Moses Kafeero, précisant qu'"environ 350 personnes avaient été arrêtées pour des actes de violences", notamment des pillages, des destructions de biens et des vols. (Belga)