Au moins 26 personnes sont mortes dans le naufrage mercredi d'un bateau sur le lac Albert, qui marque la frontière entre l'Ouganda et la République démocratique du Congo (RDC), ont indiqué vendredi des responsables ougandais à l'AFP.Ce bateau, qui transportait mercredi des passagers entre Songa Lendu et Pakwack, deux sites ougandais du nord-est du lac, "a fait face à des vents violents et a fait naufrage", a déclaré vendredi à l'AFP Ashraf Oromo, un responsable de l'administration ougandaise en charge de Songa Lendu. "Le bateau transportait plus de 50 personnes, 26 corps ont été récupérés, et 21 personnes ont été secourues", a indiqué M. Oromo. "Les recherches se poursuivent et nous ne nous attendons pas à retrouver d'autres survivants", a-t-il ajouté. Samuel Onyango, un responsable de la police maritime régionale en charge du lac Albert, a confirmé ce bilan, indiquant que les passagers manquant étaient désormais considérés comme "disparus". Une source congolaise a évoqué auprès de l'AFP un bilan de 41 décès et de 7 survivants, qui n'a pas pu être confirmé auprès des autorités ougandaises. Les naufrages sont relativement courants sur le lac. "En raison du faible respect des mesures de sécurité et des conditions climatiques qui changent rapidement, le lac Albert compte de nombreux accidents", a déclaré M. Onyango. En avril, 18 personnes étaient décédées après le naufrage de deux embarcations dans la partie congolaise du lac. (Belga)