Le candidat de l'opposition Bobi Wine, principal adversaire du président sortant Yoweri Museveni, a déclaré tôt vendredi que l'élection présidentielle de la veille avait été entachée "de fraudes et de violences", tout en restant positif sur la "situation"."Malgré les fraudes répandues et les violences observées à travers le pays plus tôt aujourd'hui, la situation semble toujours bonne. Merci à toi l'Ouganda pour être venu (...) voter en nombre record", a-t-il déclaré sur Twitter jeudi peu après minuit, parvenant à contrecarrer la censure des réseaux sociaux imposée par le gouvernement. (Belga)