Six Sud-Soudanais ont été tués en Ouganda dans un camp abritant plus de 100.000 réfugiés, par des assaillants dont treize ont été arrêtés, a indiqué dimanche la police ougandaise.L'attaque a eu lieu samedi soir au camp de Rhino (ouest), proche de la frontière avec le Soudan du Sud, a déclaré à l'AFP la porte-parole de la police régionale Josephine Angucia. "Treize personnes soupçonnées d'avoir participé à l'attaque du camp de réfugiés ont été arrêtées et nous cherchons les autres", a-t-elle ajouté. La cause des violences serait l'attaque par des réfugiés d'un bovin appartenant à des habitants de la région, selon la porte-parole. "La foule est descendue sur le camp tuant six réfugiés, avant que la police et l'armée ne se déploient et empêchent d'autres violences", a-t-elle expliqué, précisant que l'ordre a été rétabli. Selon le Haut-commissariat des Nations-unies aux réfugiés (HCR), il y a plus de 1,4 million de réfugiés en Ouganda. La plupart viennent du Soudan du Sud voisin, où la guerre civile a fait quelque 380.0000 morts et poussé quatre millions de personnes à fuir. (Belga)