Le Guatemala a lancé mercredi un appel à l'aide international pour surmonter les dégâts du passage de l'ouragan Eta qui a fait 46 morts, 96 disparus et affecté près de 700.000 personnes la semaine dernière. "La capacité de réponse nationale a été dépassée", a déclaré dans un communiqué Oscar Cossio, secrétaire exécutif de la Coordination pour la réduction des catastrophes (Conred), expliquant l'urgence de l'appel à la communauté internationale. Le ministère des Affaires étrangères a envoyé l'appel au corps diplomatique, aux organisations internationales et aux agences de coopération internationale accréditées au Guatemala et à travers les missions diplomatiques à l'étranger, a détaillé la Conred. Le parlement du Guatemala a déclaré mercredi l'état de calamité publique dans dix des 22 départements du pays. Mardi, les secouristes et l'armée ont suspendu la recherche de personnes disparues dans une communauté autochtone du nord, où quelque 150 habitations ont été enterrées par un glissement de terrain. Selon les autorités, au moins 100 indigènes mayas ont été ensevelis par ce glissement de terrain dans cette région défavorisée, mais seuls huit corps ont été retrouvés. Eta a fait plus de 200 morts et disparus en Amérique centrale, après avoir touché terre au Nicaragua le 3 novembre en tant qu'ouragan de catégorie 4. Devenue tempête tropicale, Eta a ensuite frappé Cuba et la Floride, aux Etats-Unis. (Belga)