Le président américain Donald Trump s'est rendu samedi en Louisiane, frappée cette semaine par un ouragan aux vents très violents mais qui a heureusement causé bien moins de dégâts et de morts que l'ouragan Katrina il y a 15 ans. Donald Trump, casquette rouge "USA" vissée sur le crâne, a d'abord atterri dans la ville de Lake Charles, où se trouvent plusieurs raffineries non loin de la côte du golfe du Mexique. Sans masque, il a visité un quartier aux arbres abattus et aux maisons endommagées, ainsi qu'un entrepôt. Il a annoncé que l'agence fédérale pour les situations d'urgence (Fema) avait déjà distribué 2,6 millions de litres d'eau et 1,4 million de repas, alors que l'électricité et l'eau courante étaient coupés pour des centaines de milliers d'habitants. "Je n'ai pas eu une seule plainte", a dit le président en félicitant les responsables fédéraux autour de lui lors d'une courte conférence de presse dans une caserne de pompiers. Aucun de la dizaine d'élus et responsables présents n'était masqué. "La Louisiane a subi beaucoup de choses avec le Covid et ceci, et d'autres choses, vous avez fait du super boulot", a aussi dit Donald Trump, en présence du gouverneur démocrate de l'Etat. L'ouragan de catégorie 4 (sur une échelle de 5), avec des pointes à près de 240 km/h, a fait au moins dix morts en Louisiane et quatre au Texas voisin, huit de ces 14 décès étant dus à des intoxications au monoxyde de carbone émis par des générateurs portables mis en marche en intérieur en raison de coupures d'électricité. En Louisiane, quatre personnes ont en outre été tuées par des chutes d'arbres sur leurs habitations et une s'est noyée après que son bateau eut été emporté par la tempête. Katrina, en août 2005, avait brisé des digues autour de la Nouvelle Orléans et causé la mort d'au moins 1.800 personnes. (Belga)