Les Assises contre le racisme, que le Parlement bruxellois espérait pouvoir lancer fin de l'année dernière, s'ouvriront le 29 avril prochain, ont annoncé dimanche le président de l'assemblée, Rachid Madrane, et la secrétaire d'État à l'Égalité des Chances, Nawal Ben Hamou.Elles verront les associations actives dans le domaine, les pouvoirs publics, des représentants des différents secteurs publics et privés, ainsi que des experts débattre de la situation en Région bruxelloise et des solutions possibles. Seront notamment abordés la xénophobie, l'antisémitisme, l'islamophobie, l'afrophobie ou encore l'asiaphobie. Les recommandations qui en sortiront soutiendront l'élaboration d'un plan régional de lutte contre le racisme, qui s'inscrira dans le plan interfédéral de lutte contre le racisme. "A la veille de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, il est bon de rappeler que nous devons veiller chaque jour à ce que chacune et chacun puisse trouver sa place et s'épanouir dans la petite ville-monde qu'est Bruxelles, sans être en butte aux discriminations", a souligné Rachid Madrane (PS), dans un communiqué. "Bruxelles, ce sont 184 nationalités qui se côtoient tous les jours. Cette diversité fonde aussi la richesse de notre capitale. Toutefois, cette multiculturalité est encore trop souvent synonyme de préjugés et/ou de discriminations", a ajouté Nawal Ben Hamou (PS). (Belga)