Pas de "Noël blanc" à Montréal cette année: la métropole québécoise a battu son record absolu de température pour un 25 décembre avec 13,6 degrés celsius, alors que le mercure dépassait les 16 degrés dans le sud de la province."Le précédent record était de 11,7 degrés en 1964, on a atteint 13,6 à Montréal ce matin à 8h", a expliqué à l'AFP le météorologue Dominic Martel. Il s'agit d'un record absolu pour un 25 décembre depuis que les chiffres sont compilés, soit "environ 150 ans", selon lui. Le sud du Québec, à la frontière avec les Etats-Unis, a connu des températures encore plus élevées, avec notamment 16,4 degrés à Frelighsburg. Les données météo n'y sont compilées que depuis une quinzaine d'années donc "parler de record pour cette station n'a pas grande valeur scientifique" selon lui. Il s'agit du troisième "Noël vert" -sans neige- d'affilée dans la région de Montréal. Cette douceur record s'explique par "un influx tropical, de l'air chaud et humide qui a remonté toute la côte Est depuis la Floride pour se rendre jusqu'à nous", selon M. Martel. C'est un "système côtier hors du commun", selon lui. A défaut de neige, des pluies abondantes étaient prévues toute la journée de vendredi sur la région de Montréal. La métropole du Québec, habituée aux hivers rigoureux et enneigés, avait battu son record de froid pour un jour de Noël en 1980: la température avait chuté à -32,4°C. Pendant que le sud du Québec et la province voisine du Nouveau-Brunswick battaient des records de douceur vendredi, le reste du Canada a connu un Noël blanc avec des températures allant de -1 degré à Toronto (centre) à -25 à Whitehorse dans le territoire du Yukon (nord-ouest). (Belga)