La ministre flamande de l'Énergie, Zuhal Demir (N-VA), a averti, samedi au micro de l'émission "De ochtend" sur Radio 1, que le gouvernement flamand n'adapterait pas son plan climat si un nouveau gouvernement fédéral venait à planifier la fermeture des centrales nucléaires. La ministre réagissait ainsi au projet d'Ecolo, qui souhaite fermer toutes ces installations d'ici à 2025, prévenant que ceci ne changerait rien à sa politique. "Ils doivent nous prendre en compte. Si le gouvernement fédéral veut construire des centrales au gaz, il doit demander des autorisations à la Flandre", a-t-elle précisé. Mme Demir ne semble pas avoir l'intention de coopérer avec un éventuel gouvernement Vivaldi et s'en tiendra à l'accord de coalition flamand. "Nous avons dit que la facture énergétique n'augmentera pas et je m'y tiendrai", a-t-elle ajouté. "Je défendrai la facture énergétique des familles, des PME et de l'industrie flamandes". (Belga)