Au moins treize personnes participant à une fête interdite au Pérou ont été tuées à la suite d'un mouvement de panique lié à l'intervention de la police, annonce le ministère de l'Intérieur. La police avait été informée par des voisins qu'une grande fête se déroulait dans une salle en périphérie de Lima, et ce malgré les mesures restrictives liées à la pandémie de coronavirus. Quelque 120 personnes y étaient rassemblées. Lorsque les agents sont arrivés sur les lieux, les fêtards ont tenté de fuir de la salle par la seule sortie existante. Beaucoup se sont alors retrouvés coincés et ont été piétinés. Au moins treize personnes ont été tuées au cours du mouvement de panique. Six autres personnes, dont trois policiers, ont été blessées. Vingt-trois personnes ont par ailleurs été arrêtées. Le ministère nie les informations selon lesquelles la police aurait pulvérisé du gaz lacrymogène dans la pièce, ce qui aurait fait suffoquer les fêtards. (Belga)