Le Pérou fait face à une épidémie de dengue qui a déjà fait sept morts et plus de 12.000 malades depuis début 2021, soit un tiers de plus qu'à la même période en 2020, a annoncé mardi le ministère de la Santé."12.125 cas de dengue ont été enregistrés dans le pays, dont sept décès", selon des chiffres datant de la première semaine de mars, a indiqué le Centre national d'épidémiologie du ministère de la Santé qui a lancé une alerte épidémiologique. L'alerte a été activée du fait d'une augmentation de 34% des cas de dengue comparativement à la même période l'année dernière, selon les autorités sanitaires. L'épidémie concerne un tiers du pays, dont la capitale, où les autorités ont procédé à des fumigations pour éliminer le moustique Aedes aegypti, responsable de la propagation de la dengue, de zika et du chikungunya. "Il y a des cas de dengue confirmés et des équipes travaillent pour contenir le foyer" épidémique à Lima, a déclaré à la radio RPP le vice-ministre de la Santé, Percy Minaya. Dans la région amazonienne de Madre de Dios, à la frontière avec le Brésil et la Bolivie, l'incidence de l'épidémie est de 456 cas pour 100.000 habitants, la plus haute du pays. En 2020, 88 personnes étaient mortes de la dengue, selon les autorités. Cette alerte à la dengue intervient alors que le pays sud-américain de 33 millions d'habitants fait face à une deuxième vague de coronavirus particulièrement virulente, avec des hôpitaux saturés et des pénuries d'oxygène récurrentes. Le pays a enregistré plus d'1,4 million de cas dont plus de 50.000 mortels, et décrété un reconfinement national pour la semaine de Pâques pour tenter de freiner la pandémie de Covid-19. (Belga)