Le président péruvien Martin Vizcarra a échappé vendredi à la destitution, ses adversaires au Parlement n'étant pas parvenus à rassembler le nombre de voix suffisants pour le renverser pour "incapacité morale". A l'issue de dix heures de débat devant le Parlement monocaméral du Pérou, seuls 32 députés ont voté pour la destitution, alors que 78 ont voté contre et 15 se sont abstenus. Un minimum de 87 voix sur un total de 130 députés étaient nécessaires pour que la motion soit suivie d'effet. Le Parlement a voté la semaine dernière l'ouverture d'une procédure de destitution contre M. Vizcarra pour "incapacité morale", suite à des accusations de manipulation de témoins dans une enquête portant sur des soupçons de corruption. Il s'agit de l'embauche d'un chanteur par le ministère de la Culture, la justice soupçonnant l'artiste, de faible notoriété, d'avoir bénéficié d'un contrat de complaisance. (Belga)