Le Standard accueille jeudi (20 heures) le FK Vojvodina dans le cadre du troisième tour qualificatif de l'Europa League. Après avoir sorti les amateurs gallois de Bala Town, les Rouches affrontent une formation serbe plus expérimentée. "Les formations serbes sont difficiles à jouer. Vojvodina est un sacré morceau avec un profil athlétique. Dans le onze de départ, il doit y avoir six joueurs de plus d'1m90 et un de 1m86", a expliqué Philippe Montanier, le coach liégeois. "Nous sommes donc obligés de monter d'un cran par rapport à Bala Town même si j'estime que nous avons fait un bon match la semaine dernière. La détermination sera plus grande aussi." "Cela va être un match entre deux équipes au profil différent, c'est ça la beauté du football", pense Montanier. "Nous devrons contrer leur impact athlétique, bien qu'ils soient techniques aussi, par notre vivacité, nos mouvements et notre audace. L'objectif est de les tenir à bonne distance de défense comme contre Courtrai. On n'a concédé que deux tirs dont un a malheureusement été cadré. Gojko Cimirot a fait un très bon match mais contre Vojvodina un seul joueur ne suffira pas." Montanier ne pourra peut-être pas compter sur Obbi Oulare. "Il a pris un coup sur le pied contre Courtrai. Evidemment, c'est gênant mais ce n'est rien de grave. On prendra une décision jeudi matin et il n'est pas sûr qu'il sera dans la sélection. Au niveau des blessés, Samuel Bastien a fait l'échauffement avec nous et la semaine prochaine, il pourrait reprendre les entraînements collectifs. Pour ce qui est des duels et des chocs, ce sera plus difficile", a conclu Montanier. (Belga)