Le complexe Plopsaqua Hannut-Landen ouvrira ses portes le 11 décembre, ont indiqué samedi soir le bourgmestre de Hannut Manu Douette et Steve Van den Kerkhof, le CEO de Plopsa. La pandémie a poussé les autorités à proposer une ouverture partielle du nouveau parc aquatique. Une réunion s'est d'ailleurs tenue entre la direction de Plopsa et les bourgmestres de Hannut et de Landen. "Nous avons visité l'ensemble du parc pour observer par nous-mêmes le fonctionnement des lieux et nous avons par la suite convenu d'une date, le 11 décembre, pour accueillir les premiers nageurs", explique Manu Douette. Dans un premier temps, seules les piscines publiques seront accessibles.Le bâtiment de 4.800 mètres carrés est pratiquement opérationnel. Les travaux ont démarré en mai 2019 et sont sur le point d'être bouclés. Il ne reste que quelques détails à peaufiner. "Avec la pandémie, ce ne fut pas simple de faire avancer les travaux, mais nous y sommes arrivés. Actuellement, le complexe est prêt à 95% car quelques tests doivent être réalisés au niveau de certaines attractions. Pour le reste, des contrôles de sécurité des infrastructures et de la qualité de l'eau ont déjà eu lieu", ajoute le CEO de Plopsa. Le remplissage des bassins a quant à lui débuté il y a plusieurs semaines pour prendre de l'avance. Le parc, dont l'investissement représente 25 millions d'euros, met en vedette Maya l'abeille, Bumba et laisse place à la détente, à la récréation, au sport et à l'apprentissage. Plopsaqua Hannut-Landen a la particularité d'être plus grand que celui de La Panne, lancé il y a 5 ans, et de posséder une zone extérieure. A partir du 11 décembre, les nageurs pourront accéder aux deux piscines publiques du bâtiment mais pas au reste du complexe. "Nous allons agir graduellement en autorisant tout d'abord la venue des nageurs uniques entre 16h00 et 20h00. Ils ne pourront venir que sur rendez-vous en réservant sur internet (www.plopsaquahannutlanden.be) et chacun des 8 couloirs ne pourra contenir que deux nageurs. Ce qui fait donc 16 personnes par heure", précise Manu Douette. Dans un second temps, le 4 janvier, les écoles ou clubs avec des enfants de moins de 12 ans s'ajouteront. "Un planning sera proposé aux établissements scolaires et une visite des lieux sera organisée avec les professeurs d'éducation physique". Le CEO Steve Van den Kerkhof estime qu'en temps normal, quelque 1.200 personnes pourront être acceptées simultanément dans le bâtiment. Enfin, il espère pouvoir inaugurer l'ensemble du complexe rapidement. Vu la situation, le tarif devrait être adapté avec un prix d'entrée de 3€ au lieu des 5€ prévus. (Belga)