Plus de 1,3 million de personnes ont été touchées par de fortes pluies et des inondations ces dernières semaines en Afrique de l'Est, ont indiqué mardi les Nations Unies. Le bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU a enregistré au moins 481.000 personnes déplacées depuis le début de la saison des pluies en mars. Les fortes pluies ont provoqué des inondations, des glissements de terrain ainsi que des dommages aux infrastructures et aux moyens de subsistance au Burundi, au Kenya, en Éthiopie, au Rwanda, en Somalie ou encore en Tanzanie. En Ouganda, les niveaux d'eau du lac Victoria sont les plus élevés depuis 1964. Ces précipitations ont été provoquées par un phénomène météorologique lié aux incendies dévastateurs en Australie plus tôt cette année. (Belga)