Les quelque 370 personnes secourues par le navire humanitaire Ocean Viking au large de la Libye entre jeudi et vendredi vont être débarquées en Sicile, a annoncé l'ONG SOS Méditerranée dimanche."Grand soulagement à bord ce soir: l'#OceanViking s'est vu attribuer un lieu sûr à Augusta, Sicile. Nous y arriverons demain (lundi) matin", a tweeté l'ONG dont le siège est à Marseille (sud de la France). SOS Méditerranée avait expliqué samedi avoir adressé des demandes aux autorités maritimes libyennes pour débarquer dans des lieux sûrs, puis faute de réponse sollicité le soutien des autorités de Malte et de l'Italie, pays européens les plus proches, alors que la météo se dégradait. Au cours de trois sauvetages distincts, l'Ocean Viking avait secouru 374 migrants tentant la traversée vers l'Europe, dont une femme enceinte de huit mois qui a pu être évacuée samedi par les garde-côtes italiens. Parmi ces rescapés en provenance d'Afrique subsaharienne figurent 165 mineurs qui en grande majorité (131) sont non accompagnés, selon SOS Méditerranée. On compte 35 enfants (5-15 ans) et 21 bébés (moins de 4 ans). L'Ocean Viking avait repris la mer depuis Marseille le 11 janvier après avoir été bloqué cinq mois en Italie où les autorités lui ont imposé des travaux à bord. C'est actuellement le seul navire de secours d'une ONG dans la région, selon la directrice de SOS Méditerranée Sophie Beau, "les autres étant bloqués par les autorités italiennes comme l'était l'Ocean Viking avant". Les candidats à l'exil venus de divers pays partent pour l'essentiel de Tunisie et de Libye pour rejoindre l'Europe via l'Italie, dont les côtes sont les plus proches. Au total, plus de 1.200 migrants ont péri en 2020 en Méditerranée dont la grande majorité sur cette route centrale, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). (Belga)