Près de 50 tonnes de déchets illégaux de plus qu'en 2019 (+5%) ont été comptabilisées en 2020 à côté des bulles à verre bruxelloises, alors que l'augmentation est de 300 tonnes (+30%) sur les voiries régionales, selon les données que la députée bruxelloise Bianca Debaets (CD&V) a obtenues auprès du ministre bruxellois de l'Environnement Alain Maron.Au total, 1.276 tonnes de déchets clandestins ont été comptabilisées en 2020 sur les voiries régionales bruxelloises, contre 973 en 2019. Et 1.053 tonnes ont été dénombrées autour des bulles à verre, contre 1.004 en 2019. "Ce sont des chiffres hallucinants. Certaines personnes semblent continuer à trouver tout à fait normal de jeter ses détritus près des bulles à verre ou sur la voie publique. Cela démontre qu'il faut continuer à mener des contrôles stricts et à sensibiliser fortement pour parvenir à un changement durable de mentalité", a réagi Bianca Debaets. Le nombre de visiteurs des cinq Recyparks régionaux est quant à lui resté relativement stable au cours de l'année écoulée, malgré le confinement et la limitation des heures d'ouverture en mars et avril. Au total, les Recyparks ont accueilli 335.019 visiteurs l'année dernière, une très légère augmentation par rapport aux 332.911 visiteurs en 2019. Les parcs à conteneurs mobiles ont collecté moins de déchets l'année dernière, mais il convient de noter que de nombreuses journées de collecte ont été annulées en raison de la crise du coronavirus. 1.515,31 tonnes ont été collectées en 2018 (en 165 jours), 1.624,84 tonnes en 2019 (en 163 jours) et 1.380,69 tonnes en 2020 (en 126 jours). (Belga)