Les experts estiment que 53% des contaminations enregistrées au cours de la semaine dernière en Belgique ont été causées par le variant britannique du coronavirus, a indiqué vendredi Steven Van Gucht, lors de la conférence de presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise. La semaine précédente, ce chiffre était de 38%. "Le variant britannique est toujours en cours de progression", a ajouté le virologue.Les variants sud-africain et brésilien restent quant à eux minoritaires et ne sont responsables que de, respectivement, 2,2% et 0,9% des contaminations. Les chiffres généraux relatifs au Covid-19 sont eux aussi en hausse, avec une moyenne de 2.293,7 contaminations par jour la semaine dernière (+24%). "Nous nous situons ainsi au même niveau qu'à la fin du mois de janvier", a souligné M. Van Gucht. L'augmentation se manifeste dans toutes les provinces, les plus fortes progressions étant observées dans celles de Namur (+40%) et du Brabant wallon (+39%). La Flandre orientale compte le plus grand nombre de contaminations, avec 386 cas par jour, suivie d'Anvers et de Bruxelles. Les augmentations se manifestent dans tous les groupes d'âge, sauf chez les plus de 80 ans. Le nombre d'infections chez les octogénaires a diminué de 2%, tandis qu'il a chuté de 15% chez les nonagénaires. La plus forte augmentation est observée chez les personnes d'une quarantaine et d'une cinquantaine d'années, avec une hausse de 34% dans chaque cas. Le nombre de nouvelles hospitalisations repart également à la hausse. La semaine dernière, en moyenne 125,6 personnes ont été admises à l'hôpital par jour (+ 4%), ce qui est comparable au chiffre d'il y a deux semaines, a expliqué M. Van Gucht. Dans la Région de Bruxelles-Capitale, le nombre d'admissions a augmenté de 39%. Le virologue a ajouté au micro de VTM que le seuil des 200 admissions quotidiennes pourrait être dépassé aujourd'hui/vendredi. Ce chiffre n'a plus été atteint depuis le 29 décembre 2020. Actuellement 1.761 patients Covid-19 sont hospitalisés en Belgique(+11%), dont 368 en soins intensifs (+17%). "En comparaison, il y a deux semaines, il n'y avait que 300 patients en soins intensifs", a pointé M. Van Gucht. "Les raisons précises de cette augmentation sont encore à l'examen, mais elle pourrait être due à des foyers d'infection dans quelques hôpitaux." L'augmentation du nombre de patients en soins intensifs se manifeste dans plusieurs provinces, mais elle est plus prononcée à Bruxelles et en Flandre orientale. "La Flandre orientale compte actuellement près d'un patient sur cinq en soins intensifs", a souligné le virologue. Le nombre de décès continue systématiquement de baisser. La semaine dernière, nous avons déploré en moyenne 28 victimes du Covid-19 par jour (-30%). "Cette diminution est principalement due à une baisse de décès dans les maisons de repos, où le nombre de morts a presque diminué de moitié en une semaine avec -47%. Dans la population générale, nous ne constatons qu'une légère diminution de 2%", a précisé M. Van Gucht. (Belga)