Le groupe Ecolo-Groen a déposé une proposition de résolution qui encadre l'usage d'une application numérique dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Les socialistes, l'Open Vld et le CD&V ont annoncé qu'ils signeront le texte, a indiqué le député Gilles Vanden Burre. Plusieurs pays ont mis en place ou vont mettre en place une application sur les smartphones afin d'éviter la propagation du covid-19. Jeudi, la Commission européenne a communiqué une série de recommandations à ce sujet. En Belgique, dès le début de la pandémie, le ministre des Télécoms, Philippe De Backer (Open Vld), a créé un groupe de travail, conseillé par un comité éthique et en lien avec la Commission européenne ainsi qu'avec les experts du "GEES" chargé de préparer le déconfinement. "Nous ne sommes pas demandeurs d'une application de ce type mais comme on sait que le gouvernement se mobilise sur la question, nous voulons mettre des balises claires afin de protéger la vie privée des citoyens", a souligné M. Vanden Burre. Les écologistes font du respect de ces balises une "condition indispensable" au lancement d'une telle application. Ils estiment notamment que tout système futur devra fonctionner sur une base volontaire et d'une manière décentralisée. Une garantie qu'offre la technologie bluetooth: la personne qui s'approcherait de quelques mètres d'une autre qui se serait signalée en serait avertie sans qu'une instance centrale ne soit mise au courant. Autres garanties énoncées dans le texte: l'anonymisation des données et leur destruction après usage ainsi que l'absence de géolocalisation, comme le recommande la Commission européenne. "Nous avons examiné les pratiques en vigueur à l'étranger ainsi que les conseils d'universitaires et d'experts. L'utilisation d'une application devra toujours faire partie d'une stratégie de déconfinement plus large, qui donne priorité à la santé publique", a ajouté le député. La Chambre prendra en considération la proposition de résolution jeudi. Les Verts demanderont son examen en urgence. (Belga)