Le camion ayant emprunté le pont suspendu qui s'est effondré lundi à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne) pesait "plus de 50 tonnes" et semble être "la cause immédiate" de l'accident ayant fait deux morts, a indiqué mardi le procureur de Toulouse. "Le fait que ce véhicule lourd ait emprunté ce pont (...) semble être, en l'état des investigations, la cause immédiate et apparente de l'accident", a déclaré Dominique Alzeari lors d'une conférence de presse, précisant que le véhicule pesait "plus de 50 tonnes". Le pont, datant de 1931, "mentionne expressément qu'un seul camion peut l'emprunter à la fois, et que sa capacité formelle d'utilisation se limite à 19 tonnes. C'est affiché tel quel", a ajouté le procureur. L'accident a eu lieu lundi, peu avant 8H00. "Un convoi composé de deux ensembles routiers et d'une camionnette blanche est parti de Bessières et se dirigeait vers Mirepoix-sur-Tarn", a souligné M. Alzeari. Seul le premier camion, conduit par le gérant de la société, a emprunté le pont, "malgré les appels de phares et les coups de klaxon de l'employé" au volant du deuxième camion, selon lui. "C'est au moment où le premier véhicule a été sur le pont qu'il a provoqué certainement (son) effondrement immédiat et total", entraînant avec lui la chute d'une Clio blanche où se trouvait une mère et sa fille. L'adolescente de 15 ans ainsi que le chauffeur du camion n'ont pas survécu. (Belga)