Le Premier ministre portugais Antonio Costa, vainqueur des élections législatives de dimanche mais sans majorité absolue, s'apprête à gouverner seul, sans accord formel avec ses alliés de gauche mais en négociant avec eux au cas par cas. Lors de son arrivée au pouvoir en 2015, le socialiste Antonio Costa avait signé des accords écrits avec les partis de gauche dont il avait besoin pour réunir une majorité: le Bloc de gauche, qui a conservé ses 19 élus, et la coalition communistes-verts, qui a reculé de 17 à 12 députés. Un seul de ces alliés lui suffirait cette fois pour atteindre la majorité de 116 sièges. Après les consultations avec ces alliés, "il ressort clairement que le Parti socialiste est en mesure de former un gouvernement, tous les partis ayant manifesté leur intention de contribuer à quatre années supplémentaires de stabilité politique", a souligné le PS dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion politique jeudi soir. Les partis de gauche ont manifesté leur intention de "mettre en oeuvre un dialogue permanent tout au long de la législature pour trouver des solutions afin de procéder à l'examen préalable des budgets et d'autres sujets politiques fondamentaux", a expliqué M. Costa. (Belga)