Les bureaux de vote ont ouvert dimanche au Portugal à 07h00 GMT pour des élections législatives où le Premier ministre socialiste sortant Antonio Costa fait figure de grand favori.La reconduction au pouvoir de l'ancien maire de Lisbonne confirmerait que le pays reste l'un des rares d'Europe où les socialistes ont le vent en poupe et où l'extrême droite ne perce pas. Dans les derniers sondages publiés vendredi, Antonio Costa, 58 ans, était crédité de 36 à 39% des intentions de vote contre 25 à 30% pour le Parti social-démocrate (PSD, centre droit) de l'ancien maire de Porto (nord) Rui Rio, 62 ans. S'il se confirmait, un tel résultat renforcerait sensiblement les socialistes au sein du nouveau Parlement de 230 sièges mais sans leur offrir la majorité absolue. M. Costa devra alors chercher à nouer des alliances avec le Bloc de gauche (gauche radicale), le Parti communiste ou le petit parti animaliste PAN. Des projections à la sortie des urnes sont attendues à 19H00 GMT. Arrivé au pouvoir en 2015 à la faveur d'une alliance inédite avec le Bloc de Gauche et le PC, Antonio Costa et son populaire ministre de Finances, le président de l'Eurogroupe Mario Centeno, ont accéléré la levée des mesures de rigueur appliquées en échange du plan de sauvetage international accordé au Portugal en 2011, au plus fort de la crise de la dette. Profitant d'une conjoncture favorable, ils ont dans le même temps continué a assainir les comptes publics du pays. La croissance est actuellement au plus haut en vingt ans, le chômage est revenu à son niveau d'avant-crise et le déficit public sera quasiment résorbé cette année, a martelé M. Costa tout au long de la campagne électorale. (Belga)