"Possesor", de Brandon Cronenberg, fils du légendaire réalisateur David Cronenberg, a remporté dimanche le Grand prix du festival du film fantastique de Gérardmer organisé en ligne en raison du Covid-19.Ce long-métrage sur des assassins en col blanc qui prennent le contrôle du corps de leurs victimes avait marqué par son ultra-violence lors de sa présentation au festival américain de Sundance. "Possessor" a également été distingué par le prix de la meilleure musique attribué à Jim Williams. Ce film d'horreur mâtiné de science-fiction et de thriller suit la tueuse à gages Tasya Vos (Andrea Riseborough) tandis qu'elle prend le contrôle de sa victime, jouée par Christopher Abbott. A l'aide d'un implant cérébral, la tueuse l'oblige, à son insu, à se lancer dans une série d'assassinats sanglants pour éliminer le PDG d'une firme aux méthodes dignes de Big Brother, joué par Sean Bean (Eddard Stark dans "Game of Thrones"). Le festival a également attribué deux prix du jury, à "Sleep" du réalisateur allemand Michael Venus et à "Teddy", des Français Ludovic et Zoran Boukherma. Ce deuxième film des jumeaux Boukherma, cocktail envoûtant, entre film d'horreur, comédie et drame social, autour de la figure du loup-garou, a également reçu le prix du jury "jeunes". "J'espère que vous aurez l'occasion de voir ces films en salle", a déclaré le président du jury Bertrand Bonello, qui a félicité le festival d'avoir maintenu cette édition malgré les circonstances. Le film "La nuée", de Just Philippot, a lui reçu le prix du public et le prix de la critique. Cette production française, avec ses plans dignes des "Oiseaux" d'Hitchcock, des sauterelles carnivores à la place des volatiles, et ses scènes apocalyptiques, joue avec les nerfs des spectateurs. Premier rendez-vous de l'année en France pour les cinéphiles, ce Gérardmer en ligne via une plateforme ouverte au public entre mercredi et dimanche a proposé 30 films inédits, dont 12 en compétition officielle. (Belga)