Pour Ecolo, le plan stratégique de Nethys pour les 2 prochaines années, qui sera adopté en juin, devra passer par un pôle 'Energie', lui permettant de devenir un acteur majeur de la transition énergétique, et un pôle 'IT', le positionnant dans des secteurs d'avenir. "Notre objectif reste le même depuis la première heure du scandale Publifin: faire toute la transparence et assainir les pratiques. Le changement attendu est au rendez-vous, malgré quelques résistances provenant de mandataires antérieurs aux réformes et changements de gouvernance. Ces personnes vont évidemment être remplacées", a commenté le député wallon Ecolo Olivier Bierin. "En parallèle de ce travail en cours, il est nécessaire de se pencher sur le futur modèle afin qu'Enodia-Nethys devienne un outil performant réellement au service des citoyens", a-t-il ajouté. Concrètement, les écologistes proposent que les communes récupèrent 50% des bénéfices potentiels de la vente de VOO, et les affectent à des investissements dans l'isolation et les économies d'énergie. Au niveau d'Enodia-Nethys, le pôle Energie recevrait l'autre moitié des bénéfices de cette vente afin de devenir un acteur majeur de la transition énergétique, avec des activités dans l'éolien onshore et offshore, l'hydrogène vert, les réseaux de chaleur, l'hydroélectrique, et les communautés d'énergie. Ce pôle se créerait au départ de Elicio et de la Socofe, en partenariat avec la SRIW et les coopératives citoyennes. "Un cercle vertueux pourrait d'ailleurs se créer via cette double affectation des bénéfices, les communes faisant appel au pôle énergie pour certains de leurs projets et créant ainsi de l'activité et des emplois dans le bassin liégeois", a encore expliqué Olivier Biérin. Quant au pôle IT, Ecolo propose qu'il s'oriente vers les 'smart cities' et l'e-santé, pour garantir à la population des outils performants et garants de la protection des données privées. Ce pôle IT comprendrait Win aux côtés, potentiellement, d'autres partenaires, et les 49% restant de VOO. "Le futur d'Enodia-Nethys, nous le voyons au service des gens, via les communes et des investissements dans le présent et l'avenir. Le travail d'assainissement des pratiques doit toutefois se poursuivre jusqu'au bout, pour aboutir à un modèle bien géré, performant et transparent, capable de prendre des décisions collectives dans le seul intérêt de la population", a conclu le député Ecolo. (Belga)