Peter Sagan a levé les bras à Tortoreto après 177 kilomètres de course au départ de Lanciano lors de la 10e étape du Tour d'Italie. Le Slovaque de l'équipe BORA-hansgrohe n'avait plus gagné depuis juillet 2019. Ce succès en solitaire permet au triple champion du monde de rentrer dans le cercle restreint des coureurs vainqueurs sur les trois grands tours. Troisième du jour, le Portugais João Almeida (Deceuninck - Quick - Step) a consolidé son maillot rose de leader. Cette étape du Giro a été marquée, avant le début de la course, par les retraits des équipes Jumbo-Visma et Mitchelton-Scott après les tests positifs de leur leader respectif Steven Kruijswijk et Simon Yates. C'est donc un peloton réduit à 145 unités qui a entamé cette 10e étape après la journée de repos lundi. Le parcours, varié et aux airs de classiques, a offert un début d'étape passionnant. Peter Sagan a en effet profité de l'enchaînement de petites buttes pour dynamiter la course. En tête dans un groupe de sept, il a obligé la formation Groupama-FDJ à engager une poursuite acharnée pour protéger le maillot cyclamen du classement par points porté par le Français Arnaud Démare. Après plusieurs kilomètres d'une lutte à distance, l'équipe française, orpheline du Néerlandais Ramon Sinkeldam qui a abandonné en cours d'étape, s'est finalement relevée avant que Sagan n'empoche les points du sprint intermédiaire. Le groupe de tête, où figuraient aussi Ben Swift et Filippo Ganna, vainqueur de deux étapes, Dario Cataldo et Davide Villella, Jhonathan Restrepo, Simon Clarke, Giulio Ciconne, a longtemps animé la journée. Septième du général au départ de l'étape, le Belge Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) a connu une mois bonne journée, devant laisser partir le groupe des favoris dans la succession d'ascensions explosives dans les 40 derniers kilomètres. Derniers rescapés de la fuite précoce, Sagan a déposé Swift dans la dernière difficulté du jour, placée à 10 km de l'arrivée et avec un passage à 20%. Le Slovaque, sevré de victoire depuis le 10 juillet 2019, une éternité pour le triple champion du monde, a résisté dans le final pour s'offrir la 114e victoire de sa carrière. L'Américain Brandon McNulty (UAE Emirates) a terminé 2e à 19 secondes alors qu'Almeida a sprinté pour la 3e place, grappillant encore quelques secondes au général grâce aux bonifications. La 11e étape du Giro verra le peloton relier Porto Sant'Elpidio à Rimini sur 182 km, la plupart le long de la côte de la mer Adriatique. La dernière difficulté du jour, non répertoriée, étant placée à près de 25 kilomètres de la ligne, les sprinteurs devraient se disputer la victoire. (Belga)