L'Allemagne, qui a fermé pour un mois ses bars, restaurants et de nombreux équipements collectifs le 2 novembre dernier, connaît de "premiers signes" d'amélioration de la courbe des infections au nouveau coronavirus, a indiqué jeudi l'institut de veille sanitaire Robert Koch. "La courbe s'aplatit", a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur de l'Institut, Lothar Wieler, saluant de "premiers signes" d'amélioration sur le front de la pandémie. Les mesures de restriction, comme la fermeture des bars et restaurants, l'obligation de port du masque ou les strictes limitations des réunions privées, "montrent que nous ne sommes pas impuissants" face à l'épidémie de Covid-19, a fait valoir M. Wieler. La situation reste "très grave" avec près de 22.000 nouveaux cas officiellement recensés dans les dernières 24 heures, a toutefois mis en garde le directeur de l'institut Robert Koch. Il a rappelé les règles à suivre, du lavage de main à l'aération régulière des pièces, en passant par la réduction des contacts et le placement en quarantaine au moindre symptôme. "Ces mesures vont longtemps nous accompagner, même si nous avons un vaccin", a-t-il prévenu. La chancelière Angela Merkel et les dirigeants régionaux feront un point lundi sur la situation et décideront d'éventuelles nouvelles mesures de restriction. (Belga)