L'ancien vice-président américain Joe Biden s'est imposé dans huit États américains lors des primaires démocrates organisées mardi aux Etats-Unis, soit le "Super Tuesday". Il a en outre remporté l'État du Massachusetts, fief pourtant de la candidate Elizabeth Warren, selon les projections des médias américains. Le sénateur Bernie Sanders pour sa part a remporté quatre États à ce stade, dont la Californie qui dispose du plus grand nombre de délégués (415). Les résultats du Texas, déterminant car deuxième pourvoyeur de délégués (228) lors du Super Tuesday, et du Maine (24 délégués) sont encore attendus. Selon le décompte des délégués par le site d'informations politiques Politico, le modéré Joe Biden dispose à ce stade du soutien de 313 délégués contre 210 pour Bernie Sanders, marqué plus à gauche. La candidate Elizabeth Warren, seul profil féminin de taille encore dans la course, n'a remporté aucune victoire lors de cette importante journée dans le calendrier électoral démocrate, pas même dans son bastion du Massachusetts (91 délégués). Autre défaite, celle de Michael Bloomberg, ex-maire de New York, qui, en dépit de sa coûteuse campagne publicitaire, n'a décroché le soutien que du petit territoire des Samoa américaines (six délégués) Plus d'un tiers des délégués démocrates vont être élus à l'issue des primaires organisées dans ces 14 États américains mardi. Le soutien de la majorité des 3.979 délégués, soit au moins 1.991, est nécessaire pour être nommé candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine, le 3 novembre, et y défier le républicain Donald Trump. (Belga)