Kamala Harris, première femme à la vice-présidence des Etats-Unis, a rendu samedi un vibrant hommage aux générations de femmes qui ont "ouvert la voie" à son élection, assurant qu'elle ne serait "pas la dernière". Elle a salué "un jour nouveau pour l'Amérique". La sénatrice démocrate était vêtue d'un ensemble blanc qui symbolisait le mouvement des suffragettes. En février 2019, les femmes démocrates du Congrès s'étaient déjà habillées de blanc lors du discours sur l'état de l'Union de Donald Trump. Elle a rendu hommage à sa mère, Shyamala Gopalan Harris, arrivée d'Inde aux Etats-Unis à l'âge de 19 ans. Militante pour les droits civiques, cette chercheuse spécialiste du cancer du sein est décédée en 2009. "Elle n'aurait pas pu imaginer ce moment, mais elle croyait profondément en une Amérique où un moment comme cela était possible", a-t-elle affirmé devant une foule de supporteurs réunis à Wilmington, dans le Delaware pour fêter la victoire de Joe Biden. "Donc je pense à elle, aux générations de femmes, noires, asiatiques, blanches, latinas, amérindiennes, qui ont ouvert la voie", a-t-elle ajouté. Elle a salué celles "qui ont sacrifié tant pour l'égalité, la liberté et la justice pour tous, y compris les femmes noires, qu'on regarde trop souvent de haut, mais qui si souvent prouvent qu'elles sont la colonne vertébrale de notre démocratie". Kamala Harris, qui a multiplié les "premières" en devenant procureure générale de Californie puis sénatrice originaire d'Asie du Sud, a rappelé la longue lutte des femmes pour le droit de vote. "Il y cent ans avec le 19e amendement, il y a 55 ans avec la loi sur le droit de vote et maintenant, en 2020, avec une nouvelle génération de femmes dans notre pays qui ont déposé leur bulletin dans l'urne et ont poursuivi le combat pour le droit fondamental de voter et d'être entendues", a-t-elle dit. Elle a également rendu hommage à "l'audace" de Joe Biden qui a "brisé l'une des plus importantes barrières" de la société américaine en la choisissant comme vice-présidente. "Je ne serai pas la dernière", a-t-elle promis, "car chaque petite fille qui regarde ce soir voit que c'est un pays de tous les possibles". (Belga)