La parti républicain de Pennsylvanie a demandé vendredi à la Cour suprême des Etats-Unis de stopper le dépouillement des bulletins de vote arrivés par courrier après le 3 novembre dans cet Etat-clé où le démocrate Joe Biden est en tête face au président Donald Trump. Dans leur recours en urgence, les républicains demandent de placer sous séquestre, estimant qu'ils sont invalides, plusieurs milliers de bulletins postés jusqu'à mardi mais arrivés dans les trois jours suivant l'élection, la plupart en faveur de M. Biden. Ils réclament aussi que la haute cour revienne sur son refus de se prononcer en urgence sur ce sujet en octobre. Les autorités locales ont ordonné de décompter ces bulletins distinctement, afin de pouvoir les retirer du total s'ils devaient être invalidés. "Compte tenu des résultats de l'élection du 3 novembre 2020, le vote en Pennsylvanie pourrait bien déterminer le prochain président des Etats-Unis", indique la requête. "Il n'est pas clair si les 67 comtés (de l'Etat) ont mis sous séquestre ces bulletins tardifs", ajoutent les plaignants. La Cour, au sein de laquelle les juges conservateurs comptent désormais une solide majorité, pourrait accepter de se saisir de la requête sur le fond et ordonner l'arrêt du dépouillement, puis de déclarer ces bulletins invalides. Cela pourrait toutefois ne pas faire de différence sur le résultat final de l'élection, le nombre de bulletins concernés étant beaucoup moins important que l'avance du candidat démocrate sur le président. (Belga)