Le président américain Donald Trump a appelé mercredi les milices d'extrême droite, sur lesquelles il a tenu des propos ambigus mardi, à "laisser la police faire son travail". "Je ne sais pas qui sont les Proud Boys", a affirmé M. Trump en évoquant ce groupuscule nationaliste qu'il avait appelé lors de son débat face au candidat démocrate Joe Biden à se "tenir prêt". "La seule chose que je peux dire est qu'ils doivent se retirer et laisser la police faire son travail", a-t-il ajouté, visiblement soucieux d'apaiser la vive polémique née de ses déclarations de la veille. Appelé mardi soir par le journaliste Chris Wallace à condamner explicitement les suprémacistes blancs, le locataire de la Maison Blanche avait esquivé. Il avait ensuite appelé les Proud Boys à "reculer et à se tenir prêts". Visiblement ravi de la formulation présidentielle, le groupe paramilitaire a immédiatement adopté le slogan, postant sur les réseaux sociaux un logo avec la mention "Stand Back, Stand By". (Belga)