Donald Trump a voté samedi par anticipation en Floride avant d'enchaîner trois meetings à dix jours de la présidentielle, affichant l'espoir de refaire son retard sur Joe Biden qui, de retour sur le terrain, lui a de nouveau reproché sa gestion de la pandémie. "J'ai voté pour un type appelé Trump", a déclaré le candidat républicain sortant aux journalistes, ajoutant: "C'était un vote très sûr, bien plus sûr que quand vous envoyez votre bulletin par courrier". Le président américain agite régulièrement, sans preuve, la menace de fraudes massives concernant le vote par correspondance. Comme plus de 55 millions d'électeurs qui ont déjà voté de manière anticipée avant le scrutin du 3 novembre, le milliardaire a accompli son devoir citoyen depuis une bibliothèque de West Palm Beach, près de sa propriété de Mar-a-Lago, sa résidence fiscale depuis qu'il a quitté New York, où il s'était fait huer il y a quatre ans au moment de voter. En Floride, des dizaines de partisans étaient réunis samedi matin pour lui apporter leur soutien. Donald Trump, qui a repris la campagne avec un rythme effréné depuis sa sortie de l'hôpital où il était resté trois nuits à la suite de son infection au coronavirus, est ensuite arrivé en Caroline du Nord avant de se rendre dans l'Ohio et le Wisconsin, puis dimanche dans le New Hampshire. "Vous allez être très occupés aujourd'hui, on va vous faire travailler très dur", a lancé le président-candidat, distancé par Joe Biden dans les sondages, aux journalistes avant de quitter le bureau de vote. Mais malgré la confiance affichée de l'actuel locataire de la Maison Blanche, le coronavirus apparait plus que jamais comme l'une des principales faiblesses de son bilan avec plus de 220.000 morts dans le pays. Les Etats-Unis ont battu vendredi un nouveau record de contaminations sur 24 heures, avec environ 80.000 nouveaux cas détectés. (Belga)