Un sondage à la sortie des urnes mené la semaine dernière par l'agence de presse russe RIA-Novosti ne créditait que de 2% des votes le président réélu au Bélarus, Alexandre Loukachenko. Cette information de RIA-Novosti détonne, alors que le Kremlin a assuré samedi de son soutien son homologue bélarusse et s'est dit "confiant" dans une "résolution prochaine des problèmes en cours". Il était demandé aux sondés de préciser via le service de messagerie Telegram, qui échappe à la censure du régime biélorusse, pour qui ils avaient voté. Parmi les répondants, 53% ont répondu avoir plébiscité la rivale en exil du président Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa. Les résultats officiels attribuent pour leur part 80% des voix au président sortant et environ 10% à son opposante. Depuis dimanche dernier, des dizaines de milliers de manifestants contestent la réélection d'Alexandre Loukachenko, dénonçant des fraudes massives et la violente répression du pouvoir. Des centaines d'ouvriers d'usines ont débrayé vendredi et, ce dimanche, les manifestants prévoyaient de tenir une "marche pour la liberté" dans le centre de la capitale. Les partisans du régime ont également l'intention de sortir dans les rues de Minsk. "Tout citoyen qui aime la 'Mère patrie' et ne veut pas voir le pays se diviser en deux camps est invité à manifester à midi", ont appelé les soutiens du président. (Belga)